Les 6èmes journées de la prévention de l'INPES

Audit croisé interhospitalier : un partage des pratiques au niveau d'une région

A Paris, le Jeudi 8 avril 2010

Le fédération Régionale de recherche en santé mentale du Nord Pas de calais (NPDC) est un Groupement d’Intérêt public qui rassemble les 31 établissements publics (EPSM, CHRU et CHG) , privés et PSPH de la région ayant une activité en santé mentale.

Elle a pour mission d’être l’observatoire régional de la santé mentale du NPDC, de valoriser les travaux de recherche qui y sont menés, d’offrir une aide méthodologique pour l’élaboration et la finalisation des travaux de recherche des personnels des établissements adhérents, et de promouvoir un  partage des pratiques de soins.

L’objectif de ce partage des pratiques est leur amélioration pour un meilleur service au patient et de rompre l’isolement pour une pratique professionnelle plus satisfaisante tant pour les soignés que pour les soignants. 

La communication proposée aux journées de la prévention vise à présenter une méthode originale de partage des pratiques à une échelle régionale, celle de l’audit croisé inter hospitalier. 

Le principe en est simple. L’AUDIT interroge des pratiques professionnelles qui posent question aux  personnels soignants. En 2008 il s’est agi de l’isolement et de la contention en lieu psychiatrique, en 2009 de la prise en compte de la santé du corps  dans le dispositif de santé mentale. 

Un groupe de travail composé de cadres de santé élabore la grille de recueil de données. Cette grille est  validée par les instances scientifiques. Il est proposé aux établissements adhérents de participer à l’audit. Un  établissement participant se voit alors attribué par tirage au sort un autre établissement lui même volontaire. Pour ce faire chaque établissement met à disposition deux auditeurs qui se déplaceront dans l’établissement attribué par le sort et un référent d’accueil qui accueillera deux auditeurs.  Ce brassage permet des rencontres fructueuses entre les équipes en instaurant un dialogue à l’échelle régionale et permet aussi de dresser une photographie des pratiques en cours. Les différentes restitutions permettent de prolonger les discussions et des recommandations pour la pratique régionale peuvent alors être produites. C’est de ces recommandations que peuvent se saisir les établissements pour la modification éventuelle de leurs pratiques.

Une communication de Thierry Danel