Guide de l'UNAFAM

Comment aider un proche malade psychique confronté à la justice pénale

Contrairement aux représentations véhiculées par les médias, la violence commise par des personnes souffrant de troubles psychiques est statistiquement très inférieure à celle de la population générale : selon le rapport sénatorial « Prison et troubles mentaux : comment remédier aux dérives du système français ? », « le taux d'homicide étant compris entre un et cinq pour 100.000 habitants, les malades mentaux représenteraient, selon les pays (industrialisés) entre un criminel sur vingt et un criminel sur cinquante ». Il concluait qu'« un malade mental n'est pas plus enclin au comportement dangereux que la population non psychiatrique. Encore faut-il le traiter et le suivre. » Et l'étude la plus récente rappelle que « les patients souffrant de pathologie psychiatrique sont bien plus fréquemment victimes qu’auteurs lorsqu’ils sont impliqués dans des actes délictueux ou criminels ». L'image stigmatisante portée par les média est malheureusement différente. [...]

Le présent guide a été conçu par l'UNAFAM, association réunissant les familles de personnes vivant avec des troubles psychiques à l’attention de celles qui sont confrontées aux déboires judiciaires de leur proche malade. Il a été rédigé par un groupe de bénévoles dont plusieurs ont connu personnellement ces types de situation et qui a sollicité l’expertise d’un bon nombre d’institutions et d’experts qui ont bien voulu lui apporter généreusement leurs conseils.

Il s’agit non seulement de leur proposer des informations juridiques mais aussi des pistes à explorer ainsi que des remarques issues de l’expérience de proches ayant eux-mêmes vécu ce type de redoutable situation.

Il s’agit de leur permettre de jouer au mieux leur rôle, si possible en anticipant le déroulement des événements, pour éviter que l’engrenage judiciaire ne débouche sur une incarcération dans une prison, lieu dont chacun est convaincu qu’il n’est pas adapté à l’accueil de malades psychiques et contribue au contraire à aggraver leur pathologie.

Retrouvez le guide de l'UNAFAM