CFP 2019

Diagnostics territoriaux partagés en santé mentale. Méthode, résultats et enjeux

Décembre 2019, à Nice

L. Plancke (1,2), A. Amariei (1), M-N. Cadou (3), T. Danel (1)

(1) Fédération Régionale de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale Hauts-de-France, Saint-André-lez-Lille // (2) Centre lillois d’études sociologiques et économiques, Lille // (3) Centre de ressources sur le handicap psychique Hauts-de-France, Lille

Contexte :

Depuis les années 1980, les politiques territorialisées incitent les collectivités territoriales à définir des programmes locaux sur de nombreuses thématiques (insertion des jeunes 16-25 ans, prévention de la délinquance, …) À partir des années 1990, les politiques de santé se territorialisent ; elles confient à l’administration régionale le soin de répartir les ressources (déconcentration) et d’animer des processus de concertation pour la définition des programmes régionaux de santé [1] et des schémas d’organisation [2], alors que se généralise le principe de la démocratie sanitaire, qui va être renforcée en 2016 [3]. En santé mentale, champ beaucoup plus large que la seule psychiatrie, les démarches concertées et l’association de nombreux acteurs de la prévention, du soin et de la réhabilitation, s’imposent également, notamment dans le cadre de la préparation des Projets territoriaux de santé mentale (PTSM) [4].

Consultez la communication affichée