10ème congrès de la société francophone de Tabacologie

État de la consommation de tabac dans les Hauts-de-France

Le 3 novembre 2016, à Lille

A la Une tabac

En 2014, environ 1/3 des jeunes de 17 ans déclare fumer du tabac quotidiennement en France ; ce niveau est en légère hausse par rapport à 2011, en France, mais pas dans les Hauts-de-France où il reste stable. Les ventes de cigarettes sont en baisse régulière entre 2004 et 2013 alors qu’augmentent celles de tabac à rouler ; simultanément les achats en Belgique et en contrebande connaissent une forte hausse.

Les niveaux d’usage – toujours plus importants chez les hommes que chez les femmes- sont les plus élevés à 20-25 ans (1 femme sur 3 et plus de 4 hommes sur 10) ; ils décroissent ensuite avec l’âge : à partir de 55-64 ans, moins d’1 personne sur 5 fume.

En 2013, les tumeurs de la trachée, des bronches et des poumons (TTBP) sont à l’origine de 31 815 décès en Métropole, dont 3 063 dans les Hauts-de-France. La mortalité prématurée par cette cause ne diminue pas et reste très supérieure dans la région : en 2013, le Nord - Pas-de-Calais occupait le 1er rang et la Picardie le 11e, au sein des régions françaises d’alors.

La mortalité masculine par TTBP a diminué de 25% entre 1984 et 2013 en Métropole, mais a connu une explosion chez les femmes (+128%) ; en région, les taux masculins connaissent une baisse plus marquée qu’en France (-33% vs -25%), tout en restant très supérieurs à ceux enregistrés nationalement.

Les niveaux d’usages de tabac des jeunes restent élevés, en France comme dans les Hauts-de-France, ce qui justifie de nouveaux programmes visant à diminuer l’incidence tabagique, chez les collégiens et lycéens ; la mortalité masculine régionale par TTBP diminue, mais elle reste très supérieure à celle de la France. Les femmes, quant à elles, qui fument moins que les hommes, ont connu une forte hausse de leur mortalité par cette cause.

Téléchargez la présentation.