CFP 2019

Etat de la santé mentale des femmes incarcérées dans les Hauts-de-France

Décembre 2019, à Nice

K. Monrose (1), F. Agneray (2), M. Wathelet (2,3), C-L. Charrel (3,4), S. Duhem (2,3), P. Thomas (2)

(1) Université de Lille // (2) CHU de Lille // (3) Fédération Régionale de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale des Hauts-de-France, Saint-André-lez-Lille // (4) EPSM Lille-Métropole, Armentières

Contexte :

Au 1er janvier 2018, 2975 femmes étaient écrouées, représentant 3,5% de la population carcérale française. Une proportion stable qui regroupe un nombre croissant de femmes, pour certaines porteuses ou vulnérables a des pathologies psychiatriques dont l’importance a été démontrée par plusieurs études. Cependant, peu d’entre elles se focalisent sur les femmes incarcérées. L’objectif de cette thèse est de caractériser la population carcérale féminine des Hauts de France en termes cliniques et sociodémographiques.

Consultez la communication affichée