Congrès CNGE 2018

Etude Héraclès : Surveillance par les médecins généralistes de la souffrance psychique liée au travail

Du 21 au 23 novembre 2018, à Tours

M Rivière (a,d), L Plancke (b), A Leroyer (c), T Blanchon (a), T Prazuck (a,d), H Prouvost (e),  B Sobczak (f), C De Pauw (g), L Ferreira Carreira (c), Y Toullic (c)P Lerouge (c), M Melchior (a), N Younès (h,i)

(a) Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06, INSERM, Institut Pierre Louis d'épidémiologie et de Santé Publique (IPLESP UMR_S 1136), Paris, France;

(b) Fédération régionale de recherche en santé mentale (F2RSM) Nord - Pas-de-Calais, Lille, France;

(c) Université Lille Nord de France, Lille, France,

(d) Centre Hospitalier Régional, Orléans, France;

(e) Santé Publique France, Saint-Maurice, France;

(f) Direccte Nord – Pas-de-Calais, Lille, France;

(g) URPS médecins libéraux, Lille, France;

(h) EA 40-47 University of Versailles Saint-Quentin, Versailles, France;

(i) Academic Unit of psychiatry for adults, Versailles Hospital, Versailles, France

 

Contexte :

La souffrance psychique liée au travail est un problème de plus en plus fréquent dans notre société. En médecine générale, clé dans le traitement des troubles mentaux fréquents, peu d’études sur cette thématique ont été menées en Europe, et aucune en France. L’objectif de cette étude est de pouvoir quantifier ce problème et déterminer les facteurs du travail qui lui sont associés.

Consultez la communication affichée