Evaluation de l’efficacité d’un protocole d’aromathérapie dans la prise en charge de l’anxiété en psychiatrie

Investigatrice principale : Dr Claire Pollet, pharmacien responsable (PH), EPSM Lille Métropole

Co-investigatrice : Hélène Poissonnet, interne en pharmacie hospitalière, Université de Lille

Dans le domaine de la psychiatrie, la prise en charge médicamenteuse prend une part importante de la prise en charge globale du patient, notamment les neuroleptiques, anxiolytiques, hypnotiques et antidépresseurs. Dans un but de déprescription et d’amélioration de la qualité de vie des patients, les psychiatres sont en demande d’alternatives thérapeutiques ; l’aromathérapie ayant prouvé son efficacité par ailleurs et étant en essor depuis quelques années, elle semble être une alternative intéressante.

Les propriétés des huiles essentielles ont déjà été prouvées dans diverses études. Les essais chez l’homme sont fréquents, mais peu scientifiques : il s’agit souvent d’une comparaison avant/après, sans évaluation de l’effet placebo et donc de l’efficacité propre des huiles essentielles. Elles sont tout de même comparées à des médicaments mais chez le rat ou la souris. L’objectif  de notre étude est de mettre en évidence une diminution de l’anxiété des patients avec un protocole d’aromathérapie versus placebo, afin de détacher l’effet thérapeutique de l’effet placebo. Si cette hypothèse est vérifiée, plusieurs protocoles d’aromathérapie pourront être proposés par la suite à l’hôpital.

Objectif principal : diminution des symptômes d’anxiété (version scientifique)

Objectif secondaire n°1 : diminution des symptômes d’anxiété (version subjective)

Objectif secondaire n°2 : diminution de la douleur physique associée à l’anxiété

Objectif secondaire n°3 : évaluation de la satisfaction du patient

Critère d’évaluation principal : quantification des anxiolytiques administrés avant, pendant et après le soin (de J0 à J6)

Critère d’évaluation secondaire n°1 : Inventaire d’Anxiété Etat de Spielberger (score d’anxiété STAI)

Critère d’évaluation secondaire n°2 : Echelle Visuelle Analogique (EVA)

Critère d’évaluation secondaire n°3 : Questionnaire sur le ressenti du patient