Évaluation d'une équipe mobile transitionnelle (EMOT) pour personnes présentant des troubles psychiatriques et sortant de prison dans la métropole lilloise

La santé mentale des personnes incarcérées en France est un problème de santé publique important. En effet, environ un tiers des personnes incarcérées présentent au moins un trouble psychiatrique de gravité marquée à sévère et la prévalence des troubles psychiatriques dans cette population est 4 à 10 fois supérieure à celle retrouvée en population générale. 

Pour les personnes souffrant de troubles psychiatriques en prison, la période de la libération s’avère particulièrement à risque (décès, réincarcération, précarisation, etc.). Ainsi, en France, la mortalité des ex-prisonniers est environ 3 à 4 fois supérieure à celle retrouvée en population générale. 

Le Pôle de Psychiatrie, Médecine Légale et Médecine en Milieu Pénitentiaire du CHU de Lille, en charge des soins psychiatriques aux personnes détenues au sein des centres pénitentiaires de Lille-Annœullin, Lille-Sequedin et de l’Unité Hospitalière Spécialement Aménagée de Lille-Seclin a récemment mis en place une équipe mobile transitionnelle (EMOT) visant à optimiser les parcours de soins psychiatriques pour les personnes détenues, à leur libération. L’objectif est de faciliter le relai de prise en charge entre structures de soins intra-carcérales et extra-carcérales et de limiter les ruptures dans les parcours de soins en proposant au un accompagnement pluridisciplinaire (médical et social). 

L’étude EVALEMOT vise à évaluer l’efficacité de ce dispositif pilote et unique en France mis en place dans la métropole lilloise. 

SMPR du CP Lille-Annoeullin, USMP de la MA Lille-Sequedin, UHSA Lille-Seclin, EMOT Lille, USMP du CD de Muret, SMPR de la MA de Seysses, UHSA de Toulouse, USMP du CP de Longuenesse

Contacter le Dr Thomas Fovet ou Mme Oumaïma El Qaoubii evalemot@f2rsmpsy.fr