Projet soutenu par la F2RSM

Faciliter l'accès à l'IRM dans le premier épisode psychotique, l'objectif de PREDIPSY

Predipsy

Le premier épisode psychotique (PEP) est une entité diagnostique avant tout clinique, associant un délire intense et polymorphe, une désorganisation et une fréquente labilité thymique. On estime qu’à la suite d’un PEP, un tiers des patients évolueront vers une pathologie chronique telle la schizophrénie, un tiers évolueront vers un trouble bipolaire, et un tiers verra son état stabilisé à la normale (PEP isolé).

Un des enjeux fondamentaux du projet PREDIPSY est de pouvoir faciliter l’accès à l’IRM lors du premier épisode psychotique.

L’imagerie cérébrale peut aujourd’hui nous aider à prédire le devenir du patient ayant connu un PEP, et ainsi adapter au mieux sa prise en charge.

C’est l’enjeu que « PREDIPSY » souhaite mettre en place en s’appuyant sur un projet collaboratif et d’innovation organisationnelle.

PREDIPSY propose de constituer, à l’échelle des secteurs et intersecteurs des Hauts-de-France, une quarantaine de trinômes référents psychiatre-pédopsychiatre-radiologue permettant la réalisation en semi-urgence d’une IRM cérébrale standardisée dans le premier épisode psychotique de l’adolescent ou de l’adulte jeune.

Une formation spécifique au repérage des principaux diagnostics différentiels du premier épisode est prévue ainsi qu'un kit de formation décliné en région de manière pluri-annuelle au sein du réseau territorial.

Repérer précocement les patients présentant un premier épisode psychotique (PEP) est un élément pronostic fondamental. Malgré une prise de conscience de plus en plus importante des acteurs de santé, l’augmentation de la sensibilité du repérage butte sur une faible spécificité clinique à court et moyen termes. Le projet PREDIPSY propose de corriger ces limites à court terme tout d’abord, puisqu’entre 5 à 25% des PEP auraient une origine non-psychiatrique (auto-immune, infectieuse, métabolique, génétique, neurologique, etc.), exposant le clinicien à un risque important d’erreur diagnostique.

Toute l’actu sur la page Facebook PREDIPSY, sur Instagram, LinkedIn et Twitter (@predipsy #predipsy)