Les représentations de l’électro-convulsivothérapie (ECT) chez les psychiatres des Hauts de France et d’Occitanie.

Investigateur principal : Simon Pawlak

L’électro-convulsivothérapie (ECT), de part son histoire, l’utilisation qui a pu en être faite à une époque et son image dans les médias, a une représentation négative en population générale. (Petit et al.)

De nombreuses études de part le monde ont porté sur les représentations et les connaissances sur l’ECT chez les soignants, psychiatres et non psychiatres, sur les étudiants en médecine, ainsi que de personnes non soignantes (Mc Farquhar et al. Ben Thabet et al. Clothier et al…). Ces études consistent pour la plupart en l’envoie d’un questionnaire sur les attitudes et les connaissances.

Certaines de ces études (Salomon et al. Hoffman et al.) ont également montré qu’une information où le fait d’assister à une séance d’ECT pouvait améliorer les représentations et les connaissances de l’ECT.

Il n’y a, à notre connaissance, aucune étude de ce type qui a été mené en France.

Afin de recueillir les représentations des psychiatres, pédopsychiatres et internes de psychiatrie des Hauts de France et de l'Occitanie sur l'électro-convulsivo-thérapie (ECT), nous vous remercions de bien vouloir répondre à ce questionnaire.
Cela ne vous prendra qu'une dizaine de minutes :

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeLBonkd7mS0ivemxxtzBAdPLbD8IVJYiB5E6ci1WzvyOK0HA/viewform?usp=pp_url

  • Evaluer les représentations de l’ECT chez les psychiatres des Hauts de France et d’Occitanie.
  • Comparer les représentations de l’ECT en fonction de la région d’exercice.
  • Evaluer l’intérêt d’un film pédagogique sur les représentations de l’ECT.
Envoie d’un questionnaire (QuAKE) par mail avec un lien vers une vidéo pédagogique. Comparaison des réponses avant et après visionnage de la vidéo.