International mental health congress

Les sorties de traitement de substitution aux opiacés

28 au 30 avril 2015, Lille

Les sorties de traitement de substitution aux opiacés

En France, l’abstinence a constitué le paradigme unique dans le traitement des toxicomanies, jusqu’à l’introduction des traitements de substitution (TSO), en ville pour la seule buprénorphine haut dosage (BHD) et dans les services d’addictologie au milieu des années 1990. Le nombre de bénéficiaires de TSO est estimé à 150 000 en 2012 ; alors que la plupart des études les concernant portent sur leurs caractéristiques et la durée de leur traitement, considérée le plus souvent comme chronique, il nous a semblé intéressant de nous intéresser aux sorties de traitement en médecine de ville.


Une présentation affichée au International mental health congress qui s'est tenu à Lille du 28 au 30 avril 2015.

Consultez la présentation ICI.

Les auteurs

Laurent Plancke [1] ,[[Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques]], Alina Amariei [2] , Nathalie Lancial [3] ,[[Cèdre bleu (centre d’addictologie)]], Sébastien Lose [4] .




Notes
1 - Fédération régionale de recherche en santé mentale (F2RSM) Nord - Pas-de-Calais. France
2 - Fédération régionale de recherche en santé mentale (F2RSM) Nord - Pas-de-Calais. France
3 - Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques
4 - Cèdre bleu (centre d’addictologie)