Les troubles psychotiques dans les Hauts-de-France : une approche épidémiologique à partir des bases médico-administratives

Modele cartouche A la UneLa schizophrénie a été décrite pour la première fois au début du xxe siècle et se trouve maintenant classée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) parmi les maladies les plus invalidantes au monde, en particulier chez les sujets jeunes. Poursuivant ses démarches de surveillance des troubles mentaux dans les Hauts-de-France, la F2RSM.Psy publie un rapport sur les troubles psychotiques, établi à partir de l’exploitation des bases médico-administratives. Selon les algorithmes employés, entre 0,34 et 0,79% de la population régionale est concernée par ces troubles.

Téléchargez le rapport. une schizo

Les auteurs : Philippe Trouiller1, Laurent Plancke2,3, Alina Amariei2, Michel Tahon4, Thierry Danel1,2

Comité de pilotage : Marie-Cécile Bralet (CHI Clermont, Psychiatrie), Alain Dervaux (CHU Amiens, Psychiatrie), Sophie Gautier (CHRU Lille, pharmacologie), Claire Rascle (CHRU Lille, Psychiatrie), Véronique Vosgien (EPSM AL, addictologie)

Relecture et corrections : Pauline Bareille


1 CHU de Lille (interne en santé publique)
2 Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale (F2RSM) des Hauts-de-France, Lille
3 Centre lillois d’études sociologiques et économiques, Villeneuve d’Ascq
4 Direction régionale du service du contrôle médical des Hauts-de-France