Traitements de substitution aux opiacés (TSO)

Idée de départ

20 ans après l’AMM de la BHD dans le traitement de la dépendance aux opiacés et l’autorisation faite aux centres spécialisés de prescrire la méthadone, un état des lieux régional s’est avéré nécessaire, pour apprécier les besoins. L’étude propose l’utilisation des bases de remboursement des trois principales caisses d’assurance-maladie (Cnamts, RSI et MSA) pour décrire les patients suivis en ville et une enquête auprès des 19 Csapa prescrivant des TSO à leurs patients. Elle comprend un volet quantitatif (nombre et caractéristiques des patients) et un volet qualitatif, par entretien semi-directif, sur leurs relais vers les médecins de ville.
L’analyse des délivrances permet d’éclairer un grand nombre de questions : qui sont les bénéficiaires ? Quelles sont leurs posologies ? Quelles sont leurs coprescriptions de médicaments psychotropes (indicatrices de difficultés psychiques) ? Combien ont-ils de médecins distincts ? Quelle est la part des comportements déviants (nombreux médecins et dosages supérieurs aux besoins individuels) ? Quelles sont les molécules prescrites (méthadone, BHD, naloxone-BHD, princeps/générique, forme gallénique) ? Une approche par centre (les pratiques sont très diverses ), par zone géographique et une approche médecins (typologie selon le nombre de patients) sont également proposées.

L’étude qualitative quant à elle porte sur les liens entretenus entre Csapa et les médecins généralistes, leur politique de relais, les indications d’orientation et les difficultés rencontrées.
Un de ses intérêts est de mobiliser des informations issues de médecine de ville et des Csapa, deux acteurs incontournables dans la prise en charge des patients substitués.

Présentation des partenaires

L’étude est menée par le Cèdre bleu, Csapa dont le siège est à Lomme-Lille et la Fédération régionale de recherche en santé mentale Nord - Pas-de-Calais, basée à Lille, qui regroupe les établissements, publics et privés, mono ou pluridisciplinaires, gérant des services de psychiatrie.
Le Cèdre bleu s’appuie quant à lui sur les membres de la Fédération addiction dans le Nord - Pas-de-Calais.

Modalités de réalisation

L’étude bénéficie d’un financement de l’Agence régionale de santé Nord - Pas-de-Calais