Aide méthodologique

L’Activité Physique et Sportive comme outil thérapeutique ? Représentation chez les Psychiatres et Pédopsychiatres de la région Hauts-de-France

Investigateur principal : Pierre-Marie Debacq, interne de psychiatrie, Lille

L’activité physique et sportive (APS) régulière présente des bienfaits reconnus sur différents points : physiques (cardio-vasculaire, métabolique, amélioration des défenses immunitaires, lutte contre la sédentarité…), psychiques (maintien d’une bonne santé mentale, meilleur estime de soi, anxiolytique…), sociaux (permet de prendre place dans un groupe, capacité de communication…).

De plus, chez les personnes atteintes de trouble psychiatrique, il permet de lutter contre les effets secondaires métaboliques des traitements antipsychotiques

Une méta-analyse de 2016 confirme l’intérêt d’accompagner et de surveiller la réalisation d’APS pour les patients atteints d’une pathologie mentale grave, ce qui motiverait ces derniers afin d’obtenir un rétablissement fonctionnel satisfaisant.

Le Dr Bailleul a dressé un état des lieux sur la préconisation de l’APS par les psychiatres et pédopsychiatres de la région Hauts-de-France montrant que :

  • 92% des praticiens sont sensibilisés à la question de l’APS
  • Plus de la moitié déclarent la prescrire en première intention pour ses effets directs sur la santé mentale

Cependant, l’étude a montré que très peu questionnent leurs patients sur leurs pratiques sportives. Les suivis et les attentes de l’APS pour les patients semblent très peu pensés dans la pratique quotidienne. C’est cela que l’on va tenter d’expliquer par l’approche qualitative.

Identifier la mise en pratique concrète de l’Activité Physique et Sportive comme outil thérapeutique chez les Psychiatres et Pédopsychiatres de la région Hauts-de-France

Réalisation d’entretiens semi-dirigés, après élaboration d’un guide d’entretien, auprès d’un échantillon de praticiens établi par échantillonnage raisonnée puis analyse de ces entretiens selon le principe de la théorisation ancrée (à savoir pouvoir dégager des concepts puis des catégories permettant de comprendre les possibilités ainsi que les freins à la réalisation d’APS comme outil thérapeutique à part entière).

Contacter Pierre-Marie Debacq