Mme la Professeur Thérèse Lemperière nous a quittés

Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de Madame le Professeur Thérèse Lemperière, survenu le dimanche 29 décembre dernier, à l’âge de 88 ans.
Avec le professeur Thérèse Lemperière, disparaît, une des grandes figures de la psychiatrie française. Professeur de psychiatrie à l’Université Paris-Diderot, elle exerça d’abord ses activités dans le prestigieux service de Jean Delay à Sainte-Anne, où elle participa avec Jean Delay et Pierre Deniker, aux premiers travaux sur les neuroleptiques, médicaments qui allaient bouleverser le traitement des malades atteints de psychose. Jusqu’à hier, seule survivante des pionniers de la psychiatrie biologique, elle avait dirigé de nombreuses études sur divers médicaments psychotropes, les neuroleptiques, et les premiers antidépresseurs.
Nommée chef de service à l’hôpital Louis-Mourier à Colombes en 1971, Thérèse Lemperière est alors chargée d’une mission innovante, la création d’un service de psychiatrie universitaire sectorisé en hôpital général. Elle a mis au service de cette mission ambitieuse, assumée jusqu’en 1990, ses grandes qualités de clinicienne et de pédagogue fondant dans ce service une grande école de psychiatrie dont de nombreux chefs de service universitaires sont issus. Elle a poursuivit une oeuvre clinique et psychopathologique d’une grande ampleur, menant des travaux reconnus notamment sur l’hystérie, les aspects psychiatriques de l’épilepsie et défrichant de nouveaux champs de la discipline tels l’épidémiologie, la psychiatrie périnatale, l’organisation des urgences psychiatriques.
Avec Thérèse Lemperière disparaît une des grandes figures de la psychiatrie universitaire. Longtemps responsable de l’enseignement des internes de la discipline, elle a marqué profondément ses nombreux élèves par la finesse de ses approches cliniques, son humanisme, la rigueur de ses raisonnements, l’étendue de ses connaissances.