Part de la population prise en charge en service de psychiatrie en Nord - Pas-de-Calais (2011)

Près de 138 000 personnes domiciliées dans la région Nord – Pas-de-Calais ont été prises en charge en 2011, soit 3,4% de la population régionale.

Des fortes variations de taux de prise en charge sont enregistrées selon le lieu de résidence ; il est beaucoup plus élevé dans le Nord (3,9%) que dans le Pas-de-Calais (2,5%), ce qui peut être dû à un besoin plus important, des moyens plus importants et/ou une meilleure accessibilité aux services de psychiatrie.

Les zones de Lille et de Roubaix-Tourcoing connaissent les taux de prise en charge les plus élevés, alors que celles de l’Audomarois et de Béthune – Bruay enregistrent les plus faibles.


Note méthodologique

Source : Recueil d’informations médicalisé en psychiatrie (RimP), saisie d’informations médicales et administratives dans les services de psychiatrie, relevant d’établissements publics, privés, lucratifs ou d’intérêt collectif (Espic) - lors de la venue d’un patient en consultation ou en séjour (hospitalisation à temps complet ou partiel, CATTP, postcure, appartement, placement familial, centre de crise).

La standardisation des taux, par âge et sexe, permet de prendre en compte les différences structurelles des zones étudiées en vue de les comparer entre elles. Le taux standardisé est égal à la somme des produits des taux spécifiques par la part de chaque groupe d’âge et de sexe dans l’ensemble de la population de référence, ici le Nord - Pas-de-Calais en 2010.


Pour en savoir plus

  • Sur le RimP
  • Sur les résultats du RimP dans le Nord - Pas-de-Calais : Plancke L., Amariei A., Le recueil d’informations médicalisé en psychiatrie est-il apte à décrire les prises en charge et leurs bénéficiaires dans le Nord - Pas-de-Calais ? , Lille, F2RSM, Psy.Brèves n°4, février 2014

Le document en format PDF