Réseau santé mentale

Pratiques contraignantes en psychiatrie

, à Paris

Dans le champ de la santé et du médico-social, les psychiatres n'ont certes pas le monopole de la contrainte physique. C'est cependant en psychiatrie que les motivations pour y recourir, qu'elles soient explicites ou implicites, paraissent les plus floues et les plus arbitraires et par conséquent suscitent le plus de polémiques. Contraint-on pour soigner ou pour assurer la sécurité des patients, des proches et des soignants ? Contraint-on parce que le manque de moyens matériels et humains y contraint ?

C'est à ce flou des motivations qu'une réflexion éthique doit se confronter, non tant pour le dissiper, mais pour fixer des limites au besoin ou à la volonté de contraindre et comprendre les logiques économiques et politiques qui les sous-tendent.

18h-18h30 : Introduction 

Benjamin Weil, psychiatre, ASM13

Emmanuel Hirsch, Espace éthique Ile-de-France, Directeur, Professeur en éthique médicale l'Université Paris-Sud Paris-Saclay

Paul-Loup Weil-Dubuc, Espace éthique Ile-de-France, Responsable de la recherche, Université Paris-Sud Paris-Saclay

18h30-19h : Usages de la contrainte en psychiatrie : perspectives sur un débat ancien 

Jean-Christophe Coffin, Enseignant-chercheur en histoire, Centre Alexandre Koyré, EHESS

19h-20h30 : Les contraintes en psychiatrie. Quelles motivations ? Quelles finalités ?

Modération : Livia Velpry, Maîtresse de conférences en sociologie à l'Université Paris 8 (sous réserve)

Xavier Bonnemaison, psychiatre, Directeur adjoint, ASM13 

Anna Zielinska, Maîtresse de conférences en philosophie, Nancy

Jean Lefèvre-Utile, infirmier en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, doctorant en éthique, Université Paris-Sud Paris-Saclay

Centre Philippe Paumelle, ASM13

11 Rue Albert Bayet, Salle René Diatkine, 1er étage
75013 Paris, France

Plus d'informations