Part de la population prise en charge en service de psychiatrie dans les Hauts-de-France (2013)

En 2013, 3,4 % de la population des Hauts-de-France est pris en charge en service de psychiatrie dans un établissement de santé, public ou privé, que ce soit pour un suivi ambulatoire et/ou pour un séjour hospitalier (EPSM, centre hospitalier, Espic ou clinique). Ce taux obtenu est identique au taux observé en Nord - Pas-de-Calais en 2011[[Psy.Brèves, février 2014]].

La carte des taux standardisés de prise en charge fait apparaître des disparités importantes : le département du Nord connaît des niveaux de recours plus importants, de même que plusieurs zones urbaines dans le reste de la région. A l’inverse, de nombreuses zones rurales ou moins densément peuplées, comme l’ouest des départements du Pas-de-Calais et de la Somme.


Méthodologie

Les taux de prise en charge ont été standardisés par âge et sexe [1] .
La population décrite est celle des personnes ayant connu au moins un acte ambulatoire ou un séjour en service de psychiatrie et enregistrées dans le Recueil d’information médicalisée en Psychiatrie (RimP) [2] .
Les zones géographiques représentées sont celles du RimP ; elles correspondent, en général, au code postal.
Cartographie : F2RSM.


Le document en format PDF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Notes
1 - Insee, recensement 2012
2 - Atih, RimP 2013