Représentation des psychiatres concernant les questions ayant trait à la transidentité

Investigatrice principale : Marion Bernard, interne en psychiatrie, Lille

Le concept de Transidentité est récent.

Les définitions ne cessent d’évoluer, notamment via les Gender Studies et le milieu associatif.

Les recommandations nationales et internationales placent le psychiatre comme un acteur important dans l’accompagnement des personnes Trans.

Or, il n’y a peu de formations spécifiques aux questions de genre hormis le DIU proposé par la SoFECT qui est cependant très contesté.

Or d’après les dernières données, la prévalence de la Transidentité ne semble pas si rare.

Objectif principal : les psychiatres se sentent-ils en mesure d'accueillir et d'accompagner des patients transidentitaires ?

Objectifs secondaires :
  • étude des représentations,
  • quels facteurs impacteraient ces représentations (selon données socio-démographiques),
  • description des pratiques,
  • intérêt de la mise en place d’une clause de conscience ?
Etude épidémiologique descriptive transversale

Thèse de Marion Bernard

Vous pouvez également retrouver les résultats dans la rubrique "Vidéos associées" dans l'onglet "En lien avec ce sujet" ou les lire sous forme de datavisualisation ci-dessous.

Retrouvez la datavisualisation des résultats

Téléchargez le PDF

Contacter Marion Bernard