CFP 2018

Le rôle des psychiatres dans l’accompagnement des journalistes vers un traitement médiatique plus responsable du suicide

Du 28 novembre au 1er décembre 2018, à Nantes

K. WALTER (1), C. LEGRAND (2), N. PAUWELS (3), P. GRANDGENEVRE (4), CE. NOTREDAME (3,4,5)


(1) Faculté de médecine, Université de Lille // (2) Pôle de Psychiatrie, CH Valenciennes // (3) Fédération Régionale de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale Hauts-de-France, Lille // (4) Pôle de Psychiatrie, Médecine Légale et Médecine pénitentiaire, CHU de Lille // (5) Laboratoire SCALab UMR CNRS 9193

Contexte :

  • Conséquences possibles de la couverture médiatique d’un fait suicidaire :

*Phénomène d’imitation = Effet Werther (EW)
*Effet préventif = Effet Papageno (EP) (1)

  • Publication en 2017 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) d’une série de 12 recommandations destinées aux journalistes. Objectif : Promouvoir l’EP, et diminuer l’EW (2)
  • Psychiatres = premières personnes sollicitées par les journalistes lors de la médiatisation d’un fait suicidaire.
  • Peu d’études explorant l’aptitude des psychiatres à guider spontanément les journalistes vers un traitement médiatique plus responsable du suicide, ainsi que les facteurs pouvant influencer cette aptitude.

Consultez la communication affichée