Santé en population carcérale

Evaluation de la santé mentale, physique et des conditions sociales des arrivants en milieu pénitentiaire dans la région Nord-Pas-De-Calais  - Enquête transversale sur échantillon représentatif, étude de prévalence

La santé mentale et physique en population carcérale du Nord-Pas-de-Calais reste un sujet préoccupant de nos jours pour le milieu médical comme pour les politiques.

Une enquête menée par l’Organisation Mondiale de la Santé a montré que la population de la région Nord Pas de Calais  présentait  un état de santé mentale plus fragile que la moyenne de la population française. Il est donc pertinent de penser que l’état psychique des personnes arrivants en milieu carcéral dans cette région soit aussi fragile.

Plusieurs enquêtes ont été menées  sur la prévalence des troubles psychiatriques chez les détenus incarcérés mais les résultats n’ont pas pu être comparés du fait d’une méthologie non standardisée. Les unes, bien qu’utilisant le questionnaire MINI « Mini-International Neuropsychiatric Interview » et réalisant un entretien avec un psychiatre, s’interessaient aux patients déjà incarcérés sans prendre en compte la souffrance psychique accumulée pendant l’incarcération. Les autres s’adressaient aux primo arrivants mais n’utilisaient pas outil d’investigation standardisé et s’adressaient uniquement aux centres équipés de services médico psychologique (SMPR). En outre, l’état de santé des individus incarcérés n’a pas été prise en compte.

Cette revue de la littérature française ne répond que partiellement aux problèmes de la prévalence des troubles psychiatriques au sein de la population carcérale entrant en prison. En effet, il n’existe pas à notre connaissance d’étude standardisée chez les arrivants dans différents établissements pénitentiaires incluant ou non un SMPR. Concernant la région Nord-Pas-de-Calais, une telle étude permettrait d’élaborer un indicateur fiable de la situation sanitaire et sociale de cette population et servirait de base de travail sur la santé, la politique pénale et pénitentiaire dans notre région.

Mesurer la fréquence des troubles psychiatriques à l’aide du “Mini-International Neuropsychiatric Interview” (MINI) chez les arrivants tout venant en milieu pénitentiaire dans la région Nord-Pas-de-Calais
Pr Pierre Thomas, chef du pôle de psychiatrie, médecine légale et médecine en milieu pénitentiaire, CHRU de Lille