CFP 2018

Statut du dépistage organisé des cancers dans une population présentant des « troubles psychiques graves »

Du 28 novembre au 1er décembre 2018, à Nantes

C. Billau (1), C-L. Charrel (2,3), S. Duhem (3,4), L. Plancke (3), L. Defromont (2)


(1) Médecin généraliste, en exercice libéral
(2) EPSM Lille-Métropole, Armentières
(3) Fédération Régionale de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale Hauts-de-France, Lille
(4) Pôle de Psychiatrie, Médecine Légale et Médecine pénitentiaire, CHU de Lille

Contexte :

Dépister tôt pour mieux soigner, la médecine préventive en matière de cancer constitue un enjeu important de santé publique, tout particulièrement chez les patients fragiles suivis en psychiatrie. Alors que les résultats des dépistages organisés des cancers ont tendance à stagner dans la population générale, l’objectif de l’étude est d’évaluer la participation aux dépistages organisés des cancers du sein et du colon chez des patients présentant des troubles psychiques graves.

Consultez la communication affichée