Validité exploratoire de la SSPI (Screening Scale for Pedophilic Interests ) auprès d’auteurs d’infraction à caractère sexuel sur mineurs de moins de 15 ans incarcérés

Un travail réalisé par Laurane LE PEN.

Il existe peu de données relatives à la prévalence des auteurs d’infraction à caractère sexuel sur mineurs diagnostiqués pédophiles en France et peu d’outils d’évaluation spécifiques. En 2001, Séto et Lalumière créent le Screening Scale for Pedophilic Interests (SSPI), échelle corrélée à l’index pédophilique obtenu en pléthysmographie pénienne. L’objectif de notre étude est d’évaluer la validité exploratoire du SSPI en France.

Nous décrivons les résultats d’une étude transversale et monocentrique de validation exploratoire de la SSPI, menée auprès de 110 auteurs d’infraction à caractère sexuel sur mineur de moins de 15 ans, incarcérés au centre de détention de Bapaume, dans les Hauts de France, entre mai et juillet 2016. Les caractéristiques sociodémographiques de la population sont décrites. Les qualités psychométriques de l’échelle sont évaluées ainsi que l’effet de certaines variables comme les antécédents judiciaires ou la durée des faits sur le score SSPI. Le critère supplémentaire du SSPI 2 est recherché pour étudier la faisabilité de la seconde version.

L’échelle SSPI a montré une forte corrélation de chaque critère au score total. Le critère le plus corrélé est la présence d’une victime de sexe masculin : 0,8 p=0,000. La fiabilité inter-juges est excellente avec un coefficient de corrélation de Pearson à 0,97 ; p=0,000. Par contre, la consistance interne est médiocre avec un coefficient alpha de Cronbach à 0,49. 42,7% des sujets n’ont pas d’intérêt sexuel déviant pédophilique contre 19,1% qui en présenterait, ce qui corrobore les données de la littérature internationale. Le 5e critère du SSPI 2 n’est renseigné que 7 fois dans les 110 dossiers rendant sa faisabilité difficile à ce jour. D’autres études nécessaires à la validité externe du SSPI doivent être réalisées. Néanmoins, l’outil pourrait être utile en complément d’autres échelles d’évaluation de la pédophilie.

Téléchargez la thèse de Laurane Le Pen ici.