Aide méthodologique

Violence exogène à l’hôpital et conséquences psychopathologiques sur le personnel hospitalier

Investigateur principal : Marion Defretin, interne en psychiatrie

A l’hôpital, la violence des usagers envers le personnel est un phénomène courant mais peu déclaré. Les données concernant sa fréquence au sein des différents services hospitaliers sont hétérogènes. Les conséquences de cette violence sur la santé mentale du personnel sont rarement décrites dans la littérature médicale.

Objectif principal : Comparer la prévalence de la violence exogène subie par le personnel hospitalier entre un service d’accueil d’urgences et des services de médecine.
Objectif secondaire n°1 : Comparer la santé mentale du personnel des urgences et des services de médecine (médecine interne, médecine polyvalente, gastro-entérologie) en termes de symptômes de stress post-traumatique, burnout, troubles anxio-dépressifs et troubles liés au mésusage de substances
Objectif secondaire n°2 : Comparer la santé mentale du personnel hospitalier exposé et non exposé à la violence exogène en termes de symptômes de stress post-traumatique, burnout, troubles anxio-dépressifs et troubles liés au mésusage de substances.
Objectif secondaire n°3 : Rechercher des facteurs en lien avec la présence d’un trouble psychique chez les membres du personnel des différents services.
Les participants à cette étude recevront une information orale et écrite. Une lettre d’information sera remise à chacun. Le consentement oral sera requis pour y participer.
Les auto-questionnaires remplis seront placés dans une enveloppe sous pli scellé et ramenés dans les locaux de la F2RSM Psy.