La personnalité dépendante : un facteur de risque majeur pour la dépression du post-partum ?

Devenir, 2014

Versaevel C., Leleu O., Jeanson R., Lajugie C., Bizet B., Danel T., Charrel C.L., Duhamel A. La personnalité dépendante : un facteur de risque majeur pour la dépression du post-partum ? Devenir, 2014 ; 26 : 153-164

Pour consultez l'article, cliquez ICI

Objectif de l’étude

L’étude tente de démontrer que la personnalité dépendante est un facteur de risque majeur dans la dépression du post-partum.

Une série de questionnaires est remise à une population de parturientes. Ces questionnaires identifient le risque de présenter une dépression du post-partum et une personnalité dépendante.
Il existe une association statistiquement significative entre les scores à l’EPDS (Edinburgh Postnatal Depression Scale) et les scores au QPD (Dependent Personality Questionnaire) (p < 0,0001 et r = 0,51). En cas de QPD > ou = à 13, il y a 15,63 fois plus d’EPDS > ou = à 11 (de 2,7 à 42%).
Si le QPD était réalisé avant la grossesse ou au début de celle-ci, cela permettrait d’identifier une population vulnérable à la dépression du post-partum.