Rapport établi dans le cadre de l’évaluation du dispositif VigilanS

La prise en charge des personnes suicidantes dans les services d’urgence du Nord et du Pas-de-Calais

L'évaluation du programme Vigilans dans le Nord et le Pas-de-Calais est effectuée par la F2RSM des Hauts-de-France. Cette évaluation est financée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et la Direction générale de la santé (DGS).

En 2015, un programme de recontact des suicidants s’est progressivement mis en œuvre dans le Nord - Pas-de-Calais à partir des services des urgences. A l’occasion du démarrage de ce dispositif géré par le service de psychiatrie du CHRU de Lille, une enquête a été menée –par la F2RSM, chargée de son évaluation- auprès des professionnels engagés dans la prise en charge des personnes ayant fait une tentative de suicide : personnels des équipes des urgences et de psychiatrie. Des entretiens semi-directifs ont cherché à appréhender les modes d’organisation de la prise en charge, les liaisons entre équipes, avec les proches et les médecins traitants, ainsi que l’opinion sur le programme de recontact alors débutant.
Un questionnaire a également été passé auprès de ces mêmes personnels, ainsi que des Agents de régulation médicale au Samu-Centre 15 du Nord.
L’organisation est complexe, car elle fait intervenir différents professionnels, mais elle est jugée satisfaisante, bien que difficile, de par les problèmes sous-jacents au passage à l’acte. L’étude fait également apparaître un a priori très favorable au principe du recontact et une satisfaction d’être associé à un programme régional. Une grande variabilité des pratiques ressort de la rencontre avec les professionnels, pas uniquement liée aux moyens disponibles.

Cet état des lieux est à la fois utile pour rendre compte des pratiques professionnelles actuelles de prise en charge des suicidants au décours de leur passage dans les services d’urgences, mais également pour apprécier les conditions dans lesquelles VigilanS s’implante progressivement dans le Nord et le Pas-de-Calais.

Les auteurs

Géraldine Guétière1, Laurent Plancke1,2, Thierry Danel1,3, Maxime Dehem1,3

1 Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale
(F2RSM) des Hauts-de-France
2 Centre lillois d’études sociologiques et économiques (Clersé)
3 CHRU de Lille


Téléchargez le document complet ICI.
Consultez le résumé du document ICI.