Création de l’Agence nationale de Santé publique

Remise du rapport de préfiguration de l’agence nationale de Santé publique à Mme Marisol Touraine

2 juin 2015

Par lettre du 25 septembre 2014, la ministre chargée de la santé a confié à François Bourdillon une mission de préfiguration en vue de la création d’une Agence nationale de santé publique reprenant les missions, personnels et obligations de trois agences sanitaires : l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et de l’Établissement pour la préparation et la réponse aux urgences sanitaires (Éprus).

François Bourdillon a remis ce rapport à madame la ministre le 02 juin 2015, qui l’a rendu public. Il constitue la première pierre de ce processus de construction et de convergence qui se poursuivra jusqu’en 2016.

L’ambition de la préfiguration est de créer un centre de référence et d’excellence, fondé sur une expertise et une parole scientifique incontestables, en lien avec la recherche, lui permettant de mieux connaître, expliquer, préserver, protéger et promouvoir l’état de santé des populations.

La ligne de force de la future agence est construite autour de l’axe populationnel : il en est la marque de fabrique. L’ambition portée est ainsi d’être au service des populations sur l’ensemble du champ sanitaire, de la production de connaissances à l’action de prévention ou en réponse à une situation de crise.

Les enjeux sont multiples : placer la santé publique au sein de tous les territoires y compris d’Outre-Mer afin de renforcer la lutte contre les inégalités sociales de santé ; moderniser les approches pour donner une nouvelle impulsion à la prévention, la surveillance et les interventions en santé en consolidant notamment le système national de veille et de surveillance ; donner une place à l’agence sur la scène internationale dans le contexte de la mondialisation.

L’expertise collective collégiale et contradictoire, la transparence des avis scientifiques et techniques et le respect de règles d’éthique et de déontologie seront des marqueurs clairs et des gages du sérieux des travaux et recommandations produits par l’Agence nationale de santé publique – Santé Publique France.

Dans un moment où les crises sanitaires, sociales, économiques et politiques sont nombreuses, investir dans la santé publique, c’est répondre aux défis de notre société et participer à porter haut les valeurs de la République.


Télécharger le rapport de préfiguration ICI (pdf, 8 Mo)

Télécharger le communiqué de presse ICI (pdf, 285 Ko)