FIGURE DU MOIS

Diagnostics psychiatriques en Centres médico-psychologiques (CMP) 2017

Des pathologies inégalement représentées selon l’âge et le sexe

Méthodologie

Les données représentées sont issues du Recueil d’informations médicalisé en Psychiatrie (RimP) à partir des résumés d’activité ambulatoire (RAA) pour l’année 2015 ; ont été retenus tous les actes avec un diagnostic principal psychiatrique (codage CIM-10 : de F0 à F9) par un personnel du CMP dont le sexe et l’âge ont été renseignés.

66 193 hommes et 70 158 femmes ont été pris en charge sous ce mode en 2015.

Répartition des actes ambulatoires en CMP selon le diagnostic psychiatrique, le sexe et l’âge. Hauts-de-France. 2015.

Modele cartouche A la Une

Téléchargez la figure.

Résultats

On observe tant chez les hommes que chez les femmes, la prédominance de 3 pathologies chez les adultes : la schizophrénie (code F2), les troubles de l’humeur (F3) et les troubles névrotiques (F4), tandis que chez les moins de 20 ans, ce sont les pathologies, troubles du développement psychologique (F8), troubles du comportement et troubles émotionnels (F9) ainsi que les troubles névrotiques. De plus, on constate à partir de 50 ans, une hausse des troubles mentaux organiques (F0) dont les démences type Alzheimer.

  • Chez les hommes

Chez les moins de 20 ans, on remarque que ce sont les troubles du développement psychologique ainsi que les troubles du comportement et troubles émotionnels avec, entre 10 et 20 ans, une légère hausse des troubles névrotiques qui se stabilisent jusque 80 ans, où ils augmentent de nouveau. On constate qu’entre 20 et 70 ans, la schizophrénie est la pathologie la plus importante et, qu’à partir de 70 ans, elle baisse relativement vite. Dès 10 ans, les troubles de l’humeur augmentent de façon constante jusqu’à devenir la pathologie la plus diagnostiquée à partir de 70 ans. Contrairement aux femmes, on observe une part plus importante des troubles mentaux et du comportement liés à l’utilisation de substances psycho-actives (F1) ; cette pathologie commence entre 10 et 19 ans, augmente jusqu’à son point culminant à 49 ans puis baisse de façon constante.

  • Chez les femmes

Comme chez les hommes, les moins de 20 ans sont également surtout concernés par les troubles du développement psychologique ainsi que les troubles du comportement et les troubles émotionnels avec une part plus importante notamment chez les 10-19 ans des troubles névrotiques. Entre 10 et 40 ans, les troubles névrotiques représentent la pathologie la plus importante, pour baisser ensuite légèrement jusque 80 ans puis augmenter de nouveau. La part des patients schizophrènes augmente à partir des 10-19 ans jusque 70 ans, puis baisse relativement vite. Les femmes sont également très concernées par les troubles de l’humeur qui apparaissent dès l’enfance pour augmenter de façon continue jusque 80 ans où elles baissent très légèrement.


Consultez l'ensemble de nos cartes :

 

Consultez l'Atlas de la psychiatrie et de la santé mentale 2010 : 

Téléchargez l'Atlas en intégralité ou en chapitre

Les cartes de l'Atlas

Les fiches secteurs