FIGURE DU MOIS

Liens entre troubles dépressifs et obésité

Modele cartouche A la Une Psy breves 11Un récent article publié dans PlosOne a porté sur la comorbidité obésité (E66 dans la CIM 10) et troubles dépressifs (F32 et F33 dans la CIM 10) [1] ; les bases de séjours hospitaliers, en médecine-chirurgie-obstétrique et psychiatrie, couplées à des données sur la défaveur sociale et le type de commune, ont été utilisées pour étudier le lien entre ces 2 pathologies.

En standardisant sur âge, sexe et ces 2 dernières variables, chaque territoire (équivalent du code postal) a été classé en fonction de sa position par rapport aux taux médians d’obésité et de troubles dépressifs (obésité + dépression + ; obésité + dépression - ; obésité – dépression + ; obésité – dépression -).

L’obésité est largement répandue dans les Hauts-de-France, où une majorité des territoires ont une part élevée de population concernée (couleurs rouge et rose dans la carte) ; dans l’est du département du Nord, l’est du Pas-de-Calais et les parties nord et sud de l’Aisne, la population présente simultanément des taux plus élevés qu’en moyenne nationale de troubles dépressifs.

À l’inverse, le sud de la Somme occupe une situation plus favorable pour cette comorbidité ; dans l’Oise, la situation est très différente d’un territoire à l’autre, le sud de ce département -qui constitue un prolongement de l’île-de-France- et sa partie centrale étant moins touchés par cette comorbidité.

Depression_obesiteConsultez la carte

Les liens entre obésité et troubles dépressifs sont bi-directionnels ; une dépression peut entraîner une sédentarité et une alimentation déséquilibrée. Une activité physique régulière peut, quant à elle, prévenir le surpoids et la propension aux troubles dépressifs. Ces liaisons s’inscrivent dans un contexte social très contrasté ; dans plusieurs territoires (Flandre intérieure, Lille centre, Arrageois, Amiénois et sud de l’Oise …), la situation sociale plus favorable correspond à des taux faibles d’obésité et de troubles dépressifs.

Remerciements : Merci aux auteurs pour l’autorisation de reproduction d’une partie de leur carte.

[1]      Chauvet-Gelinier J-C, Roussot A, Cottenet J, Brindisi M-C, Petit J-M, Bonin B, et al. Depression and obesity, data from a national administrative database study: Geographic evidence for an epidemiological overlap. PLoS ONE 2019;14:e0210507. doi:10.1371/journal.pone.0210507.

Consultez l'ensemble de nos cartes :

 

Consultez l'Atlas de la psychiatrie et de la santé mentale 2010 : 

Téléchargez l'Atlas en intégralité ou en chapitre

Les cartes de l'Atlas

Les fiches secteurs