FIGURE DU MOIS

Figure du mois

Modele cartouche A la Une Psy breves 11La distribution des différents troubles mentaux dans l’activité des services de psychiatrie

La schizophrénie à l’origine de 30% des journées d’hospitalisation et de 20% des actes ambulatoires

  • Journées d’hospitalisation

En 2016, 38 704 personnes domiciliées ou prises en charge dans les Hauts-de-France connaissent au moins une hospitalisation en service de psychiatrie, pour 1 836 095 journées d’hospitalisation, à temps plein ou à temps partiel.

En considérant le diagnostic principal posé, les journées consacrées aux personnes avec un diagnostic de schizophrénie représentent 3 journées sur 10, un trouble de l’humeur 1 journée sur 4 et un trouble névrotique 1 journée sur 11. Ces 3 troubles représentent plus de 6 journées enregistrées sur 10.

Figure 1. Répartition des journées d’hospitalisation en service de psychiatrie selon le diagnostic principal du patient lors de son séjour. Hauts-de-France. 2017. N=1 836 094.

Journees d'hospitalisation

Source : Atih, RimP. 2017. Traitement : F2RSM Psy.

  • Actes ambulatoires

Durant la même année, 232 145 personnes distinctes bénéficient d’au moins un acte ambulatoire en psychiatrie (entretien, visite …). Alors que la schizophrénie est à l’origine d’un acte sur 4, ce sont les troubles névrotiques qui occupent le 2e rang, avec 17% de l’activité et non les troubles de l’humeur (ceux-ci constituent 15% des actes). À noter la part élevée d’actes sans diagnostic psychiatrique ou sans information pour cette variable (les actes sont souvent réalisés par des professionnels comme les infirmiers ou travailleurs sociaux non habilités à poser un diagnostic).

Figure 2. Répartition des actes en service ambulatoire de psychiatrie selon le diagnostic principal du patient. Hauts-de-France. 2017. N=2 232 135.

Actes ambulatoires

Précisions méthodologiques

Ces données sont issues du Recueil d’informations médicalisé en psychiatrie (RimP), dans lequel sont consignés les actes ambulatoires (entretiens, démarches, groupe, accompagnements ou réunions) réalisés par les professionnels des services ambulatoires de psychiatrie publique ou privée d’intérêt public (Espic), dans leurs locaux, à domicile ou dans différents lieux d’hébergement, ainsi que les séjours (en hospitalisation, postcure, appartement thérapeutique …) Dans cette fiche, seules les hospitalisations, à temps complet ou partiel, ont été prises en compte pour le calcul des journées.

Le RimP est un recueil de l’Agence technique de l’hospitalisation (Atih) https://www.atih.sante.fr/guide-methodologique-psychiatrie-2018

La population d’étude est constituée des personnes domiciliées ou prises en charge dans un service de psychiatrie des Hauts-de-France en 2017.

Autre Figure du mois sur les pathologies présentées par les personnes suivies en CMP

Consultez l'ensemble de nos cartes :

 

Consultez l'Atlas de la psychiatrie et de la santé mentale 2010 : 

Téléchargez l'Atlas en intégralité ou en chapitre

Les cartes de l'Atlas

Les fiches secteurs