FIGURE DU MOIS

Les séjours hospitaliers avec diagnostic d'anorexie mentale dans les Hauts de France (2017)

anorexie A la UneUne activité concentrée dans la Métropole européenne de Lille et imposant souvent des trajets importants vers les lieux de soins.

Téléchargez la figure.

Capture

L'anorexie mentale (AM) est un trouble mental relativement rare, avec des estimations de prévalence variant de 0 à 2,2% en population générale, mais présentant un pronostic potentiellement grave. Les formes subsyndromiques ou atténuées sont plus fréquentes et il semblerait que 50% des sujets présentant un trouble d'AM en population générale ne soit pas pris en charge (1).

En 2010, la HAS a publié des Recommandations de Bonnes Pratiques avec pour objectif un meilleur repérage et une amélioration de la prise en charge de ce trouble (2).

Les données cartographiées (flux entre la zone de résidence et l’établissement de prise en charge) sont issues des bases de séjours du Programme de médicalisation des systèmes d'information en Médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie (PMSI-MCO) et du Relevé d’informations médicalisé en psychiatrie (RimP). Ont été retenues les données rattachées à un diagnostic principal ou associé d'AM (codage CIM-10 : F50.0 ou F50.1) en 2015 pour des personnes, âgée de 8 ans ou plus, hospitalisées dans les Hauts-de-France.

En 2015, 263 personnes avec un diagnostic d'AM sont hospitalisées dans un service de psychiatrie (à temps complet ou en hospitalisation de jour) et 652 le sont dans un service de MCO.

La métropole lilloise –où sont implantés les 2 services spécialisés dans la prise en charge des TCA (le service d'addictologie au CHU et le service de psychiatrie adulte au CH Saint-Vincent-de-Paul)- concentre une majorité des effectifs pris en charge avec ce diagnostic : 65% en MCO et 54% en psychiatrie. Dans le reste de la région sont observés des effectifs beaucoup plus faibles et, parfois, des distances élevées entre zones de résidence et lieux de soins.

Non représentés sur la carte, les personnes en provenance d'une autre région représentent respectivement 2% des séjours en MCO et 3% des séjours en psychiatrie. A l'inverse, les personnes domiciliées dans les Hauts-de-France mais pris en charge dans un service implanté hors région représentent respectivement 4% des séjours en MCO et 9% des séjours en psychiatrie.

Les effectifs de patients suivis exclusivement en ambulatoire en service de psychiatrie ne sont pas pris en compte dans les flux représentés, ce qui représente 592 personnes, soit 69% des personnes prises en charge dans un service  de psychiatrie dans la région.

Références

  1. Roux H, Chapelon E, Godart N. Épidémiologie de l’anorexie mentale : revue de la littérature. Encéphale. avr 2013;39(2):85‑93
  2. HAS : Anorexie mentale: prise en charge 2010.

http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2010-09/reco_anorexie_mentale.pdf

 

PMSI : Programme médicalisé des systèmes d'information

MCO : Médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie

RimP : Recueil d’informations médicalisé en psychiatrie

AM : Anorexie mentale

Votre contact : Louise Nové-Josserand